Nous contacter:

02.97.27.50.20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 


Contribution graphique: 

Amélie Febvre
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 03 39 11 28
Au début de toute cette histoire, quelques rares témoins rapportent avoir distingué, alors qu'ils vaquaient à leurs occupations, un mouvement inhabituel survenu à deux, trois reprises dans l'eau de la rivière. Fondue dans le courant, l'illusion suscite une rumeur : "Quelque chose d'étrangement vivant habite ici."
Alors que se propage cette idée saugrenue qu'un spécimen inconnu croît dans les parages, une étude sérieuse du phénomène, se basant notamment sur une hypothèse d'escobiologie, vient alimenter peu à peu le récit.
En effet, compte tenu du contexte dans lequel on raconte cette histoire et du résultat des expérience menées par Luigi Galvani en 1780, Victor Frankenstein en 1818 ou encore Miller-Urey en 1953, il semble raisonnable d'explorer le lien entre l'électricité et la vie.
 
On a recours à des observations de traces suspectes présentes dans le secteur, des expérimentations chimiques d'oxydo-réduction et des esquisses traçant :
 
" Le cycle de vie possible et soupçonné de la bête de Saint-Aignan"
Pendant ce temps, la bête invisible croît...
 
APPEL à TÉMOINS :
 
Si vous avez aperçu un mouvement inhabituel ou des empreintes suspectes (Récits, description, schémas, cartes, coordonnées GPS, croquis...) Veuillez les adresser à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
// Résidence artistique d'Agathe Chevrel à Saint-Aignan - Organisée par l'association Finanbulle //