XXème siècle: Le complexe hydroélectrique de Guerlédan

Construit entre 1923 et 1930 sur le fleuve du Blavet et le canal de Nantes à Brest, entre Saint Aignan (Morbihan) au sud et Mûr de Bretagne (Côtes d’Armor) au nord, ce barrage de Guerlédan de type poids-béton, en raison du relief rocheux sur lequel il peut s'accrocher, est une construction de 45 mètres de hauteur et d’une longueur de 208 mètres. Il crée une retenue d'eau, le lac artificiel de Guerlédan, d’une superficie de 304 hectares et d’un volume total de 53 millions de m3 d’eau.

 

Usine hydroélectrique et barrage de Guerlédan

 

A l’aval immédiat du barrage de Guerlédan, un lac plus petit aussi appelé bassin de compensation, est créé par le barrage de Saint Aignan qui permet de stocker et de réguler la restitution au Blavet d'aval de l’eau délivrée par l’usine de Guerlédan.

 

Barrage de Saint-Aignan

 

Les 4 groupes de production d’électricité de l’usine de Guerlédan et de l’usine de Saint Aignan, formant le complexe hydroélectrique de Guerlédan-Saint Aignan, produisent chaque année 20 GWh/an, l’équivalent de la consommation annuelle d’une ville comme Pontivy (15 000 habitants).