Nous contacter:

02.97.27.50.20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 


Contribution graphique: 

Amélie Febvre
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 03 39 11 28

Sites naturels

 

 FORET DE QUENECAN 

 

La forêt de Quénécan est un vaste massif forestier d'environ 4 000 ha dont 900 sur le territoire de Saint-Aignan. Elle est située au centre de la Bretagne à la limite des Côtes d'Armor et du Morbihan. La forêt est visible de loin parce qu'en position haute sur le relief. Elle marque fortement le paysage mais aussi l'histoire des hommes et donc du patrimoine.

Autrefois domaine des Ducs de Rohan, la partie qui occupe la rive sud du Lac de Guerlédan, appartient désormais au département du Morbihan. 

 


 LA BUTTE DE MALVRAN : RÉSERVE BIOLOGIQUE INTÉGRALE

 

Depuis décembre 2018, 113 hectares de la butte de Malvran sont classés en Réserve Biologique Intégrale (RBI). Cette zone est la propriété du département du Morbihan depuis 1987.

La butte de Mlavran est une hêtraie-chénaie typique d'une forêt bretonne. Lors d'un inventaire en 2010, le Conservatoire botanique de Brest a confirmé l'intérêt d'un classement en RBI.

Après sa visite en 2012, l'Office National des Forêt, qui pilote les projets de RBI, estime que le site est parfait pour une réserve. Le principe est de laisser la forêt évoluer. Aucune coupe n'est autorisée, sauf pour la sécurité des promeneurs. En concertation avec les acteurs locaux, les sentiers balisés, pédestres, équestres et VTT sont conservés.

Les hêtres, les chênes, les ifs, les houx et d'autres essences grandissent dans cette forêt. Des photos aériennes montrent que ces arbres n'ont pas été coupés depuis 1952. La réserve est au milieu de la forêt qui alimentait les forges des Salles. Elle est mentionnée dès le 12e siècle, lors de la construction de l'abbaye voisine de Bon Repos. Après des coupes, la forêt s'est toujours reformée. Il y a eu une continuité forestière pendant des siècles, c'est très important.

Le bois mort : Une richesse !

Pour suivre l'évolution des écosystèmes, l'ONF va mesurer tous les dix ans la quantité de bois mort sur plusieurs sites. Le bois mort est la richesse d'une forêt en terme de biodiversité. C'est là que les invertébrés, mais aussi les mousses et les lichens se développent. Le bois mort est l'un des points d'intérêt des scientifiques. Végétaux, mammifères, reptiles, oiseaux... Des inventaires de presque tous les organismes sont prévus. Certaines espèces n'ont été repérées nulle part ailleurs en Bretagne, notamment des mousses et des lichens. Plusieurs espèces de chauves-souris, la loutre d'Europe et l'escargot de Quimper apprécient ce coin de verdure, où les gros chênes ont plus de deux cent ans. Les arbres comme le chêne sessile (ou chêne rouvre) qui s'épanouit sur la butte, devraient résister ici au changement climatique. Ce site dont la biodiversité va s'enrichir petit à petit sera un bel observatoire pour les scientifiques du 22éme siècle.

 

 


 

LES BASSINS DE COMPENSATION du lac de Guerlédan 

 

 Situés au pied du barrage, les bassins de compensation permettent de réguler le débit du Blavet en fonction des sorties d'eau du barrage.

Ils sont également un havre de paix ou viennent se réfugier plusieurs espèces d'oiseaux. Dont des canards colverts, des cormorans, des cygnes, des hérons, et bien d'autres...


 


 

LE CANAL DE NANTES À BREST ET LE BLAVET

 

  Site des Pêcheries au fond du bief inférieur "à sec"

 

La construction du barrage hydro-électrique entre 1923 et 1930 a abouti à la création du Lac de Guerlédan, en noyant le Blavet, le canal de Nantes à Brest et 17 de ses écluses entre Saint-Aignan à l'est et l'écluse de "Nicholo" à l'ouest. On peut encore en voir les vestiges lors des vidanges techniques (1985, 2015) pour entretien du barrage.

 

 Voir le diaporama ci-dessous

En aval des bassins de compensation, le Blavet reprend son cours naturel. Un parcours de canoë-kayak y a été aménagé.

Le bourg vu du bassin de compensation
Le Blavet en aval de l'église
Le Blavet au niveau du Touldren
Allée vers le bassin de compensation
Allée vers la fontaine St Trémeur
Vestiges de Castel-Finans
Chemin sur la butte de Malvran
Lac au niveau du bois du Pouldu
Refuge des cormorans
Cormorans en formation de vol